S'adapter

Professionnels de l'éducation

L'apprentissage de la lecture pour un enfant avec autisme

Pour pouvoir apprendre à lire à l'école, les enfants autistes ont besoin d'adaptations spécifiques de la part des enseignants et des accompagnants. Ces derniers doivent proposer des méthodes, des exercices et du matériel adaptés pour faciliter leur apprentissage de la lecture.

Pourquoi adapter l'apprentissage de la lecture aux enfants avec autisme ?

Les capacités spécifiques des enfants autistes

La lecture fait partie des apprentissages indispensables au développement intellectuel de tous les enfants. Pour les élèves TSA, apprendre à lire peut s'avérer être un véritable défi. Ces enfants présentent en effet des troubles de l'attention et des difficultés de communication. Ces symptômes liés à leur handicap peuvent constituer un frein à leur accès à l'apprentissage de la lecture. Cependant, leur tendance à apprécier les tâches répétitives, leur bonne mémoire visuelle et leur attention des détails peuvent être des supports efficaces pour cette initiation. En classe, les enseignants, AESH (ex AVS) doivent donc structurer l'apprentissage de la lecture en fonction des besoins et des capacités spécifiques de chaque élève autiste qu'ils accompagnent.

Les spécificités de l'apprentissage de la lecture

Tout professionnel de l'éducation doit commencer par déterminer des objectifs clairs et personnalisés d'apprentissage de la lecture. Ceux-ci vont lui permettre d'évaluer puis d'adapter les actions en fonction des spécificités de chaque enfant autiste. Ces objectifs faciliteront notamment l'accès à la conscience phonologique, l'identification des mots et la compréhension d'un texte.

Pour les enfants avec TSA, apprendre à lire se fera par étape.

  • Le déchiffrage et la reconnaissance globale : étape facilitée par leur appétence pour la répétition et leur très bonne mémoire visuelle. L'association signifiant/signifié sera certainement la plus complexe à appréhender, car elle fait appel à l'imaginaire, notion qui fait souvent défaut aux personnes autistes.
  • La reconnaissance des personnages : commencer par des histoires avec un ou deux personnages récurrents de préférence. Puis, porter une attention particulière à l'intégration des pronoms et leur utilisation aussi bien comme sujet que complément.
  • La compréhension de la logique événementielle : grâce à des supports visuels, leur faire repérer une suite logique d'évènements (succession d'images simples, petites bandes dessinées).
  • La compréhension globale d'un texte, l'assimilation des inférences internes et externes : la difficulté consiste à faire un va-et-vient entre les éléments du texte ou entre le texte et les connaissances déjà acquises par l'enfant. Cette étape reste complexe, car les informations ne s'inscrivent pas dans une lecture progressive et linéaire du texte.

Quelles méthodes pour apprendre à lire à un enfant autiste ?

La méthode de lecture globale

La méthode de lecture globale est parfaitement adaptée aux enfants avec des troubles du spectre de l'autisme. Elle leur permet d'apprendre à lire visuellement un mot dans son ensemble afin de le mémoriser.

La méthode Borel-Maisonny

La technique Borel-Maisonny repose sur l'association du son des lettres avec des gestes. Cette démarche aide les enfants avec autisme à mémoriser le phonème et la relation phonème-graphème en les représentant avec les mains. Elle leur permet également de prendre conscience de la manière dont les sons sont émis.

Les méthodes développementales et éducatives

Que vous soyez enseignants ou accompagnants d'enfants autistes, vous pouvez suivre une formation sur les méthodes comportementales, développementales et éducatives. Certaines méthodes, comme ABA, TEACCH, Makaton ou PECS, sont notamment utilisées pour permettre aux élèves avec autisme d'apprendre des compétences de base indispensables comme la lecture.

Autisme et apprentissage de la lecture : exemples de matériel et d'exercices adaptés

Outre les méthodes, l'apprentissage de la lecture chez un enfant avec TSA nécessite des adaptations du matériel pédagogique. Pour optimiser les conditions de travail des élèves avec autisme, voici quelques exemples sur les caractéristiques des supports à mettre à leur disposition.

  • Des livres ludiques et notamment des livres ayant pour thématique leurs centres d'intérêt spécifique.
  • Des textes concrets, dépourvus de second degré et d'humour (notion complexe à comprendre pour certains enfants avec TSA).
  • Des images, pictogrammes ou étiquettes qui correspondent aux textes.
  • Un nombre restreint des personnages introduits dans chaque histoire.
  • Une histoire avec une logique événementielle linéaire et précise.
  • Des codes couleur et des surligneurs pour faciliter la compréhension d'un texte.
  • Un planning visuel pour aider les enfants à anticiper le déroulement des leçons de lecture.
  • Un time-timer pour définir le temps consacré à la lecture.

Quels exercices pour appréhender la lecture avec un enfant autiste ?

Pour pouvoir apprendre à lire, les enfants avec autisme ont aussi besoin d'activités et d'exercices qui leur sont adaptés. Vous pouvez par exemple leur proposer de travailler sur :

  • la constitution d'un capital-mots avec des thèmes et des supports variés ;
  • la construction d'un imagier avec un mot illustré par une image à partir de lettres ou de syllabes ;
  • la traduction d'une phrase ou d'un texte en images ou en pictogrammes.