S'adapter

Professionnels de l'éducation

Les besoins éducatifs spécifiques des élèves autistes

Dans certains domaines comme l'école, les enfants TSA rencontrent des difficultés liées à leur handicap. Ils ont besoin d'un enseignement adapté qui leur permet de progresser dans leur parcours scolaire. Nous parlons donc ici d’élèves avec des besoins éducatifs spécifiques.

Le projet personnalisé de scolarisation

La mise en œuvre d’un enseignement adapté passe par l’élaboration d’un projet personnalisé de scolarisation (PPS). Ce dispositif s'adresse à tous les élèves ayant des besoins éducatifs particuliers, et notamment aux élèves autistes. Ce document, rédigé par une équipe de suivi de scolarisation (ESS), permet de définir les besoins pour la scolarité de chaque enfant porteur de TSA. Le PPS reprend ainsi :

  • la structuration des apprentissages scolaires ;
  • les méthodes pédagogiques adaptées (activités, matériel…) ;
  • l’éventuelle nécessité d'accompagnement par un AESH (accompagnant d'élèves en situation de handicap) (ex AVS).

Les besoins de structuration de l'enseignement

L'aménagement de l'espace

Les enfants autistes ont besoin de se trouver dans un environnement stable qui les rassure. Pour les aider à mieux se repérer dans l'espace, il est important de définir les zones associées à des activités particulières. L'environnement scolaire ordinaire comporte naturellement des stimulations sensorielles susceptibles de distraire les élèves avec autisme et de perturber leur attention (dessins, affiches, décoration à but pédagogique, etc.). C'est pourquoi il est préconisé de mettre à leur disposition un espace de travail individuel, par exemple face à un mur ou isolé par des paravents amovibles.

L'aménagement du temps

Les enfants avec des troubles du spectre de l'autisme rencontrent des difficultés à comprendre la notion de temps. Il est donc nécessaire pour les enseignants de leur proposer des supports qui les aident à avoir un meilleur repérage temporel. Il peut, par exemple, s’avérer judicieux et nécessaire d'utiliser un Time-timer, un sablier ou un emploi du temps visuel. L'organisation de routines est aussi un bon moyen pour les élèves autistes de se représenter le temps qui passe et l'enchainement logique des activités.

La structuration de la vie collective

La vie en collectivité est un domaine difficile à appréhender pour les élèves avec un trouble du spectre de l'autisme. À l'école, que ce soit en classe ou en récréation, les moments collectifs doivent être structurés en fonction de leurs besoins et de leurs capacités. Tout d'abord, il s'agit d'établir avec les élèves les règles de vie collective de manière explicite. Le but de ces règles est de leur apprendre à adopter les comportements adaptés aux différentes situations sociales. Il est également conseillé de structurer l'accès à la vie collective étape par étape. Là encore, le support visuel (images, pictogrammes) sera certainement nécessaire. Ainsi, les enfants autistes pourront s'engager progressivement vers les autres élèves et dans l'environnement collectif.

L'aménagement des activités

Les enfants autistes peuvent avoir des troubles des fonctions exécutives qui leur rendent difficiles la planification des doubles tâches et la réalisation d'activités en plusieurs étapes. Les activités qui leur sont proposées doivent donc être organisées en sous-tâches accessibles. L'objectif de la structuration des activités est de permettre aux élèves TSA d'accéder facilement aux différents apprentissages. L'aménagement "pas à pas", dit "chaînage" peut aussi bien concerner les activités scolaires, de loisirs ou tâches de la vie quotidienne.

Des besoins de repères concrets

Utilisation de leurs appétences sensorielles

Il faut tout d'abord prendre en compte, le fait que les enfants avec des troubles du spectre de l'autisme sont des penseurs visuels. L'utilisation de supports visuels pour communiquer et de la pensée visuelle pour construire de nouvelles notions est donc une piste à privilégier. Mais les élèves autistes ont également besoin de travailler leurs autres sens. Vous pouvez, par exemple, utiliser la musique pour les aider à se socialiser ou le toucher pour les inciter à manipuler des objets et s'ouvrir au monde qui les entoure.

L'enseignement explicite

Du fait de leurs difficultés de compréhension, les élèves avec autisme ont besoin que les enseignants les guident dans les apprentissages. Pour les professionnels de l'éducation, il est donc recommandé d'utiliser un enseignement explicite. Cette méthode pédagogique permet de rendre les apprentissages explicites en progressant du plus simple au plus compliqué. Elle facilite la compréhension des enfants autistes par une utilisation de la répétition et du découpage en sous-activités qui favorisent la mémorisation.

Des besoins d'individualisation

Les besoins spécifiques des élèves TSA nécessitent des adaptations personnalisées, notamment pour favoriser leurs interactions sociales. Ils ont besoin d'une attention individualisée qui les aide à établir de meilleures relations avec les autres élèves. La prise en compte de leurs intérêts spécifiques et répétitifs est également essentielle pour faciliter leur accès aux apprentissages et leur attrait pour les activités proposées. L'individualisation s'étend sur tous les niveaux scolaires. Les élèves avec autisme peuvent ainsi demander à bénéficier d'aménagements particuliers pour passer les épreuves écrites et orales d'examens, comme le brevet ou le baccalauréat.