S'informer

Le nombre de personnes avec autisme ne cesse d’augmenter dans le monde, quels que soient les pays ou les catégories de population concernées. Devant ce constat, Autisme Info Service vous informe sur ce qu’on appelle le trouble du spectre de l’autisme (TSA). Comment reconnaitre les premiers signes chez son enfant ? Quels sont les enjeux d’un dépistage précoce ? Vers qui se tourner pour obtenir un diagnostic ? Comment aborder la scolarité, les aides, les soins pour les personnes autistes ? Notre rubrique « S’informer » tente de répondre à ces questions.

Comment savoir si votre enfant est autiste ?

L’autisme, ou trouble du spectre de l’autisme

L’autisme est un trouble neuro-développemental qui intervient précocement chez les enfants. Il peut se traduire par des difficultés dans la communication, dans les relations sociales et le comportement. Chaque trouble se manifeste différemment chez chaque personne autiste. Aujourd'hui, le terme TSA (trouble du spectre de l’autisme) est davantage employé pour souligner l’hétérogénéité des formes d’autisme.

Les premiers signes d’autisme

Les enfants autistes voient et ressentent le monde différemment. Les particularités de l’autisme peuvent être détectées dès les premiers mois. Certaines questions deviennent alors légitimes pour les parents et, en effet, certains symptômes visibles doivent vous alerter. Un enfant qui ne pointe pas du doigt, qui ne cherche pas le contact visuel, qui ne répond pas à son prénom, un retard de langage, des crises de colère, des mouvements stéréotypés : autant de signes précoces qui doivent faire l’objet d’une vigilance particulière. Dès les premières alertes, consultez un médecin.

Le diagnostic : qui consulter ?

Pour obtenir un diagnostic d’autisme, vous devez prendre rendez-vous avec un médecin spécialiste. Il fera alors passer un bilan à votre enfant en se basant sur des critères issus de classifications internationales. Le diagnostic repose également sur des tests psychométriques différents selon l’âge de l’enfant ou de l’adulte.

Quelles démarches en cas de confirmation d’autisme ?

Les aides et les droits des personnes autistes

Dès confirmation du diagnostic, il est nécessaire de faire reconnaitre le handicap de votre enfant en remplissant un dossier auprès de la MDPH. Vous pourrez alors vous voir attribuer des aides financières (AEEH, PCH, AAH…) et des prises en charge pour compenser le handicap. En plus de ces aides, sachez qu’une personne autiste dispose des mêmes droits fondamentaux que tout autre citoyen : santé, éducation, etc.  

La scolarité et les soins somatiques : nos fiches-conseils

Pour les parents d’un enfant avec autisme, les premières questions tournent souvent autour de la scolarisation. L’équipe pluridisciplinaire de la MDPH vous fera part de ses préconisations en la matière. Votre enfant pourra être scolarisé en classe ordinaire avec un AVS ou suivre une scolarisation adaptée. Dans tous les cas, des solutions existent pour favoriser l’apprentissage de chaque enfant selon ses capacités.

Le rapport au corps et à la douleur étant différent chez une personne autiste, l’accès aux soins somatiques demande également quelques aménagements. Nos fiches-conseils vous permettront d’aborder les différents aspects liés aux visites médicales.