S'informer

Le dépistage, les premiers signes

Dépistage de l’autisme : quels sont les premiers signes ?

L’observation des premiers troubles de l’autisme chez l’enfant intervient souvent avant ses 3 ans. Un dépistage précoce permet une meilleure prise en charge. Mais quels sont ces premiers signes auxquels les parents doivent être attentifs ?

Petite fille bébé autiste ayant l'air timide

Les signes d’alerte

Les premiers signes de trouble du spectre de l’autisme (TSA)

En tant que parents, vous vous posez des questions légitimes sur le développement et le comportement de votre enfant. L’entourage, le personnel de la crèche ou l’assistante maternelle ont, peut-être, également remarqué quelques troubles et vous en ont fait part. Des signes d’alerte peuvent en effet présager des tendances autistiques :

  • des troubles de la communication avec notamment des enfants qui ont un retard dans le développement du langage ou qui ne savent pas pointer du doigt ;
  • des troubles du comportement avec des gestes répétés et des obsessions inhabituelles ;
  • des relations sociales perturbées, un isolement dû en partie à une incompréhension des émotions des autres et à des comportements inadaptés.

Le langage

La notion de langage est notamment importante et assez simple à analyser. Voici quelques éléments qui devraient vous alerter :

  • une absence de babillage à 12 mois ;
  • une absence de paroles à 18 mois ;
  • une association de mots absente à 24 mois ;
  • un langage non fonctionnel ;
  • une perte de langage quel que soit l’âge.

Le rôle des parents

Qui connait mieux votre enfant que vous ? C’est votre vigilance et votre attention de tous les jours qui vous permettront de détecter certains comportements chez votre enfant. Si c’est le cas, vous pourrez dans un premier temps prendre rendez-vous avec votre médecin traitant ou chez le pédiatre. Vous serez ensuite éventuellement redirigés vers un professionnel de santé spécialisé dans l’autisme. Il est important que vous agissiez assez rapidement dès les premières suspicions de tendances autistiques. En effet, un dépistage précoce permet une prise en charge et un meilleur accompagnement de l’enfant. Si le diagnostic se confirme, votre rôle de parents sera de soutenir et d’encourager votre enfant tout au long de son accompagnement.

Vers quels professionnels de santé se tourner ?

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas dans un premier temps à en parler autour de vous. Vous pourrez notamment vous adresser aux professionnels de santé de votre entourage : médecin généraliste, pédiatre… Ils vous guideront dans vos premières démarches.

Le dépistage

Il existe des outils de dépistage et d’évaluation qui permettent de repérer les signes d’alerte chez les enfants autistes. Le plus connu et le plus utilisé est le test M-Chat (Modified Check-list for Autism in Toddlers). Ce questionnaire porte sur le comportement de l’enfant et peut être réalisé dès ses 18 mois.

Attention, les résultats de ce test ne posent en aucun cas un diagnostic. Les signes d’alerte détectés peuvent toutefois faire l’objet d’une prise en charge par une équipe pluridisciplinaire. Les tests et bilans pour établir un diagnostic interviendront dans un second temps.