Accompagner et éduquer

L'enfant

Gérer les particularités sensorielles des enfants autistes : nos conseils

Beaucoup d’enfants autistes ont des particularités sensorielles. Voici quelques conseils pour repérer et accompagner l’enfant dans ses difficultés.

L’hypersensibilité des enfants avec autisme

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

Chez les enfants autistes, on appelle « hypersensibilité » une sensibilité exacerbée à leur environnement. Ce phénomène peut générer des réactions très vives, car il provoque un état de stress intense. Les enfants peuvent alors entrer en crise. Ils peuvent être agités, crier ou pleurer.  

Ce trouble sensoriel revêt différentes formes et touche les cinq sens :

  • l’hypersensibilité visuelle, les enfants autistes se sentent agressés par la lumière et/ou ont une vue très fine ;
  • l’hypersensibilité auditive, les enfants supportent mal le bruit, car ils entendent d’une manière démultipliée ;  
  • l’hypersensibilité olfactive qui entraine de vives réactions face à certaines odeurs ;
  • l’hypersensibilité gustative qui amène à des problèmes d’alimentation comme la sélectivité alimentaire ;
  • l’hypersensibilité tactile, les enfants sont alors très sensibles au toucher ou à la douleur (le frottement de l’étiquette d’un vêtement peut devenir insupportable par exemple) ;
  • l’hypersensibilité vestibulaire provoque des difficultés à trouver son équilibre, à supporter les changements de niveau ou certains mouvements (descendre de la voiture par exemple, grimper, etc.)

Quel que soit le type d’hypersensibilité, cette déficience de perception sensorielle entraine des comportements inadaptés chez la personne avec autisme. Cette façon de réagir peut alors avoir un effet négatif sur les interactions sociales.

Les origines de l’hypersensibilité

Les troubles sensoriels sont à l’origine de cette hypersensibilité. La personne autiste est ainsi sujette à des difficultés de traitement de l’information sensorielle perçue par le cerveau (réception, filtrage et interprétation). Difficiles à comprendre et à anticiper, ces troubles sensoriels varient selon le moment de la journée, l’état de fatigue ou de stress.

L’hyposensibilité

Peut-être moins courante, mais tout aussi handicapante, l’hyposensibilité affecte également la vie quotidienne de certains enfants autistes. Moins sensibles à certains stimuli, ils pourront par exemple se brûler sans ressentir la douleur (hyposensibilité tactile), ne pas ressentir de plaisir à manger (hyposensibilité aux goûts et aux odeurs), avoir tendance à crier ou faire du bruit (hyposensibilité aux informations auditives), sauter ou tourner sur eux-mêmes (hyposensibilité vestibulaire), etc.

Nos conseils

Voici quelques conseils pour améliorer le bien-être de votre enfant ;avec autisme face aux particularités sensorielles.

Aménagez l’environnement

Prévoyez des aménagements dans la vie quotidienne de votre enfant. Certains accessoires pratiques peuvent soulager la personne autiste d’un trouble sensoriel : un casque antibruit, des bouchons d’oreilles, des lunettes de soleil, etc. Pour éviter les lumières trop agressives, vous pouvez également tamiser la lumière de votre logement. Pour l’hypersensibilité tactile, utilisez par exemple des vêtements doux et sans étiquette. Il existe un grand nombre d’aménagements possibles. Faites confiance à votre instinct et n’hésitez pas à faire appel à des professionnels.

Verbalisez la situation

Si votre enfant est hypersensible, commentez chaque situation stressante. Par exemple, en cas d’hypersensibilité auditive, décodez les différents bruits occasionnant des crises chez votre enfant : « une moto passe, elle fait beaucoup de bruit ». Il apprendra ainsi petit à petit à identifier les sons et à en avoir moins peur.

Soyez à l’écoute de l’enfant

Si vous repérez les premiers signes d’une crise, restez à l’écoute. Essayez de détecter les éléments déclencheurs, de les expliquer à votre enfant. Proposez-lui de s’isoler un peu s’il en ressent le besoin.

Anticipez avec des supports visuels et sonores

Si vous souhaitez emmener votre enfant dans un nouvel endroit bruyant (parc, magasin, école…), anticipez ! Montrez-lui une photo du lieu associée à un pictogramme illustrant le niveau de bruit. Vous lui permettrez ainsi de se préparer à affronter cette situation.

Vous pouvez également habituer votre enfant à certains bruits en lui faisant écouter en amont. Lorsqu’il joue tranquillement à la maison, diffuser le bruit d’une cour d’école par exemple. Cette étape favorisera une désensibilisation progressive.

Procédez par étapes

Préparez votre enfant à affronter chaque situation petit à petit. Pour qu’il s’habitue à un nouveau lieu, emmenez-le une première fois quand il y a peu de monde (heures creuses dans les magasins, au moment du déjeuner dans la salle de classe, etc.). Vous pourrez ensuite augmenter le temps de sortie et la confrontation aux stimuli qui le gênent.

Déviez l’attention

Si votre enfant se retrouve dans une situation qui le met face à son hypersensibilité, détournez son attention avec une activité qui l’amuse. Il se focalisera sur autre chose que le sujet de son hypersensibilité (luminosité, bruit…).

Faites appel à un professionnel

Certains professionnels spécialisés dans l’autisme permettent aux parents et aux enfants de trouver des méthodes adaptées et des aménagements à chaque type de particularités sensorielles. Les ergothérapeutes sont notamment formés à l’intégration sensorielle.

Encouragez l’enfant

Pensez à féliciter régulièrement votre enfant et à le récompenser de ses efforts pour lui prouver que vous êtes content de lui, ce qui le motivera pour la suite.

A voir aussi...

Préparer une sortie dans un lieu bruyant

Préparer une sortie dans un lieu bruyant

 

Mieux comprendre les troubles sensoriels

Mieux comprendre les troubles sensoriels