Accompagner et éduquer

L'enfant

Autisme et troubles alimentaires : nos conseils

Les personnes autistes peuvent présenter des troubles de l’alimentation. Ils sont en général détectés chez les enfants dès leur plus jeune âge. Nous vous livrons ici quelques explications et conseils pour aider votre enfant à varier son alimentation.

Autisme et alimentation

Les troubles alimentaires chez les personnes avec autisme

Les causes de ces troubles alimentaires peuvent être diverses :

  • troubles d’origine sensorielle (couleurs, odeurs, textures, bruit, goût) ;
  • difficultés de mastication ou de déglutition ;
  • problèmes de satiété (alimentation insuffisante ou trop importante).

L’autisme entraine parfois une hyper sélectivité alimentaire. Les parents se trouvent souvent perdus face aux refus de certains aliments par leur enfant. Les troubles alimentaires peuvent en effet être problématiques en matière d’apports nutritionnels et d’intégration sociale.

L’hyper sélectivité alimentaire

L’hyper sélectivité alimentaire peut s’exprimer sous différentes formes chez les enfants avec autisme. Ils peuvent refuser de manger certains aliments selon leur goût, leur odeur, leur forme, leur couleur ou leur texture. L’environnement et les habitudes jouent également un rôle dans le comportement alimentaire des personnes autistes. Certains enfants vont par exemple vouloir manger toujours dans la même assiette, d’autres manger seulement des soupes de couleur rouge, d’autres vont accepter de manger à la maison, mais pas à la cantine ou au restaurant, etc.

Les personnes autistes ont une perception différente et s’attachent notamment plus aux détails. L’enfant autiste pourra alors manger des rondelles de carotte et refuser une carotte coupée en carrés ou accepter une marque de nourriture et refuser toute autre marque équivalente.

Nos conseils

Ces comportements durant les repas impliquent systématiquement un problème de socialisation et de communication. Le moment du repas peut être vécu comme une épreuve pour les enfants, mais aussi pour les parents. Sans parler de la cantine ou des repas pris hors du domicile… Si votre enfant a des problèmes liés à l’alimentation, voici quelques conseils pour aborder ce moment.

Aménagez l’environnement

L’enfant doit manger dans un environnement agréable, calme et sans stimulation extérieure. Évitez les jouets et les doudous dans son champ de vision lors des repas pour que son attention se concentre sur son assiette et pour l’encourager à rester assis.

Variez l’alimentation progressivement

Vous devez varier les aliments lors des repas. Expliquez toujours à votre enfant le repas que vous lui servez. Ne mélangez pas les aliments, utilisez une assiette compartimentée par exemple. Proposez-lui toujours un aliment qu’il aime avec un autre qu’il aime moins ou qu’il ne connait pas en petite quantité. Si vous lui servez toujours le même aliment qu’il aime, il peut par la suite ne plus vouloir le manger. Diversifiez la forme des aliments (purée, morceaux, gratin…). Diversifiez également les textures pour un aliment apprécié ou adoptez une texture appréciée pour un nouvel aliment.

Exposez-le graduellement aux aliments qu’il refuse, agissez par étapes : apportez de petites modifications à vos plats de manière progressive.

Instaurez une routine

Si vous utilisez un planning visuel, veillez à y identifier chaque période dédiée aux repas. Ceux-ci doivent toujours être servis à heures fixes.

Encouragez votre enfant

Vous devez féliciter et récompenser votre enfant le plus souvent possible. S’il goute un nouvel aliment ou s’il accepte de manger tout son plat, proposez-lui son dessert préféré. Vous pouvez également lui proposer son activité ou son jeu favori après le repas. Petit à petit, remplacez ce genre de récompenses par de simples « bravos » ou applaudissements pour lui donner confiance en lui et l’inciter à réitérer ses efforts.

Faites appel à des professionnels

Les troubles sensoriels peuvent être pris en charge par un professionnel. N’hésitez pas également à faire un bilan chez un orthophoniste. Il pourra notamment détecter d’éventuels problèmes de mastication ou de déglutition et proposer un programme de rééducation à votre enfant.

Essayez de comprendre les troubles sensoriels de votre enfant

Sachez que cette perturbation sensorielle s’explique par des difficultés du cerveau à recevoir, filtrer, traiter et interpréter l’information sensorielle. Ces difficultés peuvent toucher tous les sens, dont le goût. Ces troubles peuvent varier selon le moment de la journée ou avec la fatigue. Ils déclenchent chez les personnes autistes des crises et des réactions émotionnelles excessives. Rester patient est alors la meilleure des solutions. Essayez d’apaiser votre enfant ou proposez-lui de sortir brièvement de table pour se calmer. Veillez également à ce que la lumière ne soit pas trop agressive et que l’environnement ne soit pas trop bruyant.

A voir aussi...

Mieux comprendre les troubles sensoriels

Mieux comprendre les troubles sensoriels