Accompagner et éduquer

L'enfant

Autisme et émotions : nos conseils pour gérer ses émotions

Les enfants avec autisme ont souvent des difficultés à gérer leurs émotions. Quelles en sont les raisons ? Comment pouvez-vous aider votre enfant à reconnaître une émotion simple et à l’exprimer ?

La gestion des émotions chez les enfants avec autisme

La reconnaissance des émotions

Les enfants autistes rencontrent des difficultés à interpréter leurs émotions et celles de leur entourage. En effet, ils ne savent pas décrypter les mimiques ou les expressions du visage. Le sourire et les pleurs ne sont pas toujours pour eux synonymes de joie ou de tristesse. Ils ont également du mal à analyser et à comprendre le contexte de la situation qui provoque les émotions. Ces enfants peuvent alors faire preuve de réactions inappropriées qui viennent interférer dans leurs interactions sociales. Les troubles de la communication des enfants avec autisme vont en effet entraîner des réactions contraires au code social établi. Ils peuvent par exemple se mettre à rire quand quelqu’un se fait mal. L’entourage ne comprenant généralement pas ce genre de comportements va avoir alors, tendance à rester à l’écart.

L’expression des émotions

Les enfants avec autisme ont également du mal à reconnaître, à contrôler et à exprimer leurs propres émotions. Sourire quand on est content, pleurer quand on est triste, faire une grimace quand on n’aime pas un aliment… toutes ces réactions ne sont pas naturelles pour eux. Les enfants autistes vont alors exprimer leurs émotions différemment, à travers leur comportement. Les crises de colère d’une personne avec autisme sont d’ailleurs souvent dues à la frustration d’une anxiété qu’elle ne peut exprimer.

Nos conseils

En tant que parents, vous souhaitez aider votre enfant autiste à gérer ses émotions. Vous savez que cela l’aidera sur le plan social. Voici donc quelques conseils utiles à utiliser au quotidien.

Nommez vos émotions et celles de l’enfant

Nommez les émotions de votre enfant, les vôtres et celles des autres personnes en situation tout en accentuant votre expression faciale. « Tu es content. Tu vas manger du chocolat » ou « Tu es triste. Il n’y a plus de chocolat ». Associez toujours un geste ou une mimique à l’émotion pour donner un modèle à l’enfant.

Montrez à l’enfant les indices physiques et le contexte de l’émotion

Aidez l’enfant à identifier les indices physiques comme les larmes, les sourcils froncés, la forme de la bouche. Associez des scènes du quotidien qui illustrent le contexte de l’émotion. Cet exercice peut être transposé dans beaucoup de situations.

Utilisez des supports visuels

Pour l’entraîner à reconnaître les émotions des autres, recherchez des illustrations dans des magazines ou des livres et classez les images par émotions. Pour l’aider à exprimer ses propres émotions, utilisez des cartes illustrées avec des pictogrammes ou des smileys qu’il pourra pointer en fonction de son humeur.  

Imitez les émotions devant un miroir

Vous pouvez aussi vous amuser à imiter les émotions devant un miroir, toujours en verbalisant chaque émotion. Votre enfant pourra ainsi apprendre à mieux repérer les mimiques et les reproduire. Le travail sous forme de jeux fera qu’il sera d’autant plus attentif.

Favorisez les interactions avec les autres

Proposez à votre enfant des situations de jeux, d’imitations de gestes ou de partage d’intérêts avec d’autres personnes de votre entourage et d’autres enfants. Expliquez-leur les particularités de votre enfant pour qu’ils comprennent ses réactions.

Si certaines activités deviennent conflictuelles, aidez votre enfant à décoder et à analyser la situation. Expliquez-lui les actions, les émotions et les réactions qui ont mené à cette situation.

Abordez l’intensité des émotions

Une fois les émotions simples bien identifiées par l’enfant, vous pourrez aborder leur intensité. Utilisez un baromètre des émotions, toujours avec des smileys, pour aller de « un peu triste ou content » à « très triste ou content ».

Arrivez progressivement aux émotions complexes

Enfin, quand l’enfant connaitra les expressions de base (joie, tristesse, colère, peur), vous pourrez travailler sur les expressions plus complexes comme la déception, la fierté ou la jalousie.

A voir aussi...

J'aide Tim à reconnaître les émotions simples

J'aide Tim à reconnaître les émotions simples

 

J'aide Tim à exprimer ses émotions

J'aide Tim à exprimer ses émotions