Accompagner et éduquer

L'enfant

Occuper un enfant autiste au quotidien : nos conseils

Pour les parents d’enfants autistes, occuper leur enfant au quotidien demande beaucoup d’organisation et d’imagination. Les troubles liés à l’autisme entravent souvent l’apprentissage de nouvelles activités et impliquent un fort engagement de l’entourage. Quelles occupations proposer à votre enfant ? Comment pouvez-vous l’aider à appréhender de nouvelles activités ?

Les difficultés pour occuper un enfant avec autisme

Les troubles de l’autisme

Occuper un enfant autiste au quotidien se révèle souvent être un véritable challenge pour les parents. En effet, le trouble du spectre de l’autisme interfère dans le déroulement des activités ludiques : temps de concentration limité, centres d’intérêt restreints, interactions sociales limitées, difficultés de communication et de comportement, anxiété… Il est souvent difficile de trouver des activités pour occuper les enfants autistes tout au long de leur journée.

Les différents types d’activités

Pour occuper votre enfant autiste, vous pouvez envisager :

  • des activités en famille. Vous pourrez ainsi partager du temps avec votre enfant et entretenir le lien qui vous unit ;
  • des activités à faire seul. Elles lui apprendront notamment l’autonomie ;
  • des activités extra-scolaires. Il est en effet important, pour lui comme pour vous, que votre enfant puisse avoir ses propres occupations. Il apprendra à interagir avec d’autres personnes que le cercle familial. Vous pourrez également en profiter pour accorder du temps à ses frères et sœurs ou à vous-même.

Nos conseils

Participer à des activités extra-scolaires, jouer avec un camarade, acquérir de l’autonomie : les enfants autistes sont confrontés à de nombreux défis. Il vous revient, à vous parents, de les accompagner au quotidien. Voici donc quelques conseils utiles pour trouver des occupations à votre enfant.

Essayez une activité extra-scolaire

Proposez à votre enfant une activité extra-scolaire en lien avec ses centres d’intérêt ou ses compétences (musique, équitation, sport, travaux manuels, jeux de société, sorties, etc.). Votre enfant doit éprouver du plaisir à s’engager dans cette nouvelle activité. Essayez de rencontrer l’intervenant en amont pour lui expliquer les particularités de votre enfant. Donnez-lui quelques conseils et une fiche détaillant ses comportements autistiques. Vous pouvez également choisir une activité proposée par une association spécialisée dans le handicap. Il existe par exemple du sport adapté : activités sportives à destination d’enfants, adolescents ou adultes en situation de handicap. Renseignez-vous sur la formation des encadrants et le nombre de participants. Certaines associations sont plus adaptées que d’autres à l’accueil de personnes autistes.

Diversifiez les activités

Si vous planifiez un temps de jeu, pensez à varier les activités pour que votre enfant ne se lasse pas. Son temps de concentration pouvant être assez court, chaque activité ne doit pas durer trop longtemps. Vous devrez donc anticiper et prévoir un enchainement de plusieurs phases.

Instaurez une progression

Augmentez progressivement le temps de l’activité, que ce soit à la maison ou lors des activités extra-scolaires. Dans ce cas, votre enfant n’assistera dans un premier temps qu’au début du cours. Ce temps pourra être prolongé petit à petit pour respecter ses capacités d’attention. Si besoin, prévoyez d’accompagner votre enfant au début pour le rassurer. En cas de difficultés lors de la séance, écourtez le cours en essayant de comprendre les raisons de son comportement.

Privilégiez l’interaction avec l’enfant

Si vous proposez un jeu sensoriel ou un jeu social, faites-le en tête à tête. Recherchez le contact le plus souvent possible en vous mettant bien à la hauteur de l’enfant. Préférez les jeux de contact et les jeux sans matériel (pour éviter une mise en place trop longue qui pourrait le décourager) : massages, chansons, chatouilles... Vous pouvez aussi porter l’enfant, le faire tourner, le faire sauter ou le chercher. En plus d’occuper votre enfant, ces temps vous permettront de partager des moments privilégiés avec lui.

Permettez à l’enfant d’anticiper la situation

Dans le cadre d’une nouvelle activité, montrez à l’enfant des photos de l’activité, du professeur et de la salle quelques jours avant. Vous pouvez aussi passer devant l’établissement ou le visiter avant la première séance pour qu’il ne se sente pas perdu le jour J. Proposez lui des outils pour l’aider à se repérer : un timer pour visualiser la durée de l’activité, un planning visuel pour anticiper le déroulement des animations proposées. Ces astuces peuvent également être appliquées pour des activités en famille.

Encouragez l’enfant

Les adultes qui accompagnent un enfant avec autisme (parents, professeurs, éducateurs…) doivent toujours féliciter l’enfant lorsqu’il suit les consignes : un geste ou une parole positive à chaque action et une friandise ou une activité préférée à la fin de la séance pour le récompenser.

 

Quelques exemples d’activités

  • La nature : jardinage, promenade en forêt, observation des insectes, jeux autour d’éléments ramassés dans la nature (feuilles, coquilles d’escargot, fleurs…), aller faire une cueillette, etc.
  • Les jeux de société : ils ont l’avantage de faire travailler l’enfant tout en s’amusant et en partageant des moments en famille. Ils permettront notamment d’exercer sa motricité fine, l’apprentissage des chiffres, le « chacun son tour », etc.
  • Les jeux d’extérieur : bac à sable, jeux d’eau, dessin à la craie…
  • Les jeux moteurs : trampoline, structures de jeux (toboggan, balançoire, jeux sur lesquels l’enfant peut grimper ou se balancer), ballon, vélo, trottinette, patins à roulettes, ballons sauteurs…
  • Les livres : qu’ils sachent lire ou non, les livres et les magazines représentent une activité souvent très appréciée des enfants avec autisme. Le temps d’attention peut d’ailleurs être plus long que sur d’autres activités.
  • Les supports numériques : vous trouverez beaucoup d’applications ludiques et de sites éducatifs sur ordinateur ou tablette. Tout comme les enfants neurotypiques, les enfants autistes sont en général captivés par ce genre d’activités. Vous devrez toutefois bien sûr veiller à ce que votre enfant ne passe pas trop de temps devant les écrans.
  • Les travaux manuels et arts créatifs : pâte à sel, peinture, gommettes, perles, dessin, découpage et collage…  
  • Les activités sensorielles : jeux de bulles, peinture à doigt, loto sonore, tactile ou olfactif, massages, temps de détente avec des objets lumineux…
  • Les activités cuisine ou pâtisserie : elles sont souvent appréciées des enfants, notamment parce qu’elles ont un but précis et motivant. De même, les activités cuisine sont souvent attrayantes au niveau sensoriel.
  • Les jeux à faire seul : il est également important que votre enfant apprenne à jouer seul. Cela se fera par étapes, sur de très courtes durées au début qui augmenteront ensuite progressivement.

A voir aussi...

J'aide Tim à jouer seul

J'aide Tim à jouer seul

 

Proposer des jeux sociaux et sensoriels

Proposer des jeux sociaux et sensoriels