S'adapter

Travailleurs sociaux

Développer les interactions sociales chez une personne avec autisme

Les troubles du spectre de l'autisme se caractérisent par une altération qualitative des interactions sociales. Pour les enfants, adolescents et adultes autistes, il est donc difficile d'entretenir des relations avec d'autres personnes. Pour améliorer leurs compétences dans ce domaine, ils ont donc besoin d'un suivi spécifique, quel que soit le niveau de leur handicap. En tant que travailleurs sociaux, vous devez donc accompagner les personnes ayant un TSA afin de les aider à développer leurs interactions sociales.

Interactions sociales : les difficultés rencontrées par une personne autiste

Les interactions sociales chez une personne autiste ne se développent pas de la même façon que pour une personne neurotypique. Les difficultés et symptômes liés à l'autisme s'observent notamment dans :

  • le développement et le maintien de relations sociales ;
  • la participation aux activités de groupe ;
  • les comportements non verbaux ;
  • la réciprocité sociale et/ou des émotions ;
  • les mimiques sociales ;
  • la compréhension des codes sociaux ;
  • la compréhension et l'application de la théorie de l'esprit.

Les troubles de l'interaction sociale diffèrent en fonction des multiples degrés du trouble du spectre de l'autisme (syndrome d'Asperger, TED non spécifié, autisme sévère…). Certaines personnes autistes n'accèdent pas à la communication et au langage, ce qui rend difficile, voire impossible leur participation à la vie sociale. Pour d'autres, un travail spécifique peut leur rendre la vie quotidienne plus simple et agréable.

Autisme et évaluation des interactions sociales

Pour mettre en place des interventions afin de développer les interactions sociales des personnes autistes, vous allez devoir réaliser des évaluations au préalable. Votre attention se portera principalement sur :

  • les interactions sociales dans différents lieux (école, travail, domicile…) et dans différentes situations (relations familiales, avec ses pairs, avec le médecin...) ;
  • la socialisation ;
  • la perception de soi et d'autrui ;
  • la gestion de la proximité.

Développement des interactions sociales : quelles sont les interventions ?

Le jeu

Le jeu est un excellent moyen pour développer les interactions sociales chez l'enfant, mais aussi chez l'adulte avec un trouble du spectre de l'autisme. Vous pouvez utiliser cette méthode dans le cadre d'interventions comportementales ou développementales. Il existe une grande variété de jeux que vous pouvez mettre à la disposition des personnes autistes lors de ces programmes (jeu social, avec un jouet, jeu de rôle, etc.).

Les histoires sociales

Les histoires sociales vous permettent de décrire des situations sociales que les personnes autistes seront susceptibles de rencontrer. Le but de ce type d'intervention est de leur apprendre les comportements à adopter dans chaque situation afin qu'elles puissent interagir de manière adaptée. Les histoires sociales sont présentées sous différentes formes, qu'elles soient imagées ou non : descriptive, perspective, directive ou affirmative.

L'entraînement par l'imitation réciproque

Tout comme la communication et le langage, l'imitation est un élément essentiel au développement social de chacun. C'est pourquoi les interventions sur les interactions sociales vont également consister à faire travailler les personnes TSA sur l'imitation. L'objectif de l'entraînement par l'imitation réciproque est de généraliser les compétences d'imitation spontanée des enfants lors de situations de jeu courantes. Cette forme d'intervention vous permet d'apprendre aux enfants autistes de nouveaux gestes ou comportements afin qu'ils puissent les reproduire et les généraliser dans leur vie quotidienne.

L'apprentissage de l'attention conjointe

L'attention conjointe fait l'objet d'un enseignement à partir d'une méthode de modification de comportement ou d'un programme comportemental ou développemental. L'apprentissage de l'attention conjointe vous permet de soutenir les enfants avec autisme dans le développement :

  • de la communication ;
  • des comportements sociaux ;
  • des comportements de jeu.

L'entraînement à la théorie de l'esprit

Cette intervention repose sur le développement de la théorie de l'esprit chez un enfant ou un adulte TSA. Il s'agit de permettre à la personne autiste de comprendre et d'appréhender les états mentaux d'autrui. Grâce à l'entraînement à la théorie de l'esprit, vous donnez aux personnes autistes la possibilité de développer leur capacité d'empathie. Leur perspective sociale s'en trouve alors très largement améliorée.