S'informer

Les aides et les droits

Autisme et complément AEEH : Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé

Sachez que vous pouvez prétendre à certaines aides financières comme l’AEEH ou la PCH. Les montants attribués seront évalués selon les éléments et les informations fournis dans votre dossier.

Définition de l’AEEH

L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH) est une prestation financière versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Elle couvre une partie des frais liés aux soins et à l’éducation des enfants avec autisme. L’AEEH est versée aux parents, ou à défaut, à la personne en charge de l’enfant.

Attribution de l’AEEH

La CDAPH

Le montant de cette aide n’est pas soumis aux conditions de ressources, mais au niveau de handicap de l’enfant. Le taux d’incapacité de votre enfant sera évalué en fonction du dossier que vous aurez préalablement remis à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). C’est la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui statuera et établira le montant de l’AEEH qui vous sera versé. Elle pourra également décider de l’attribution d’un complément d’allocation selon la situation de votre enfant.

 

Les conditions d’attribution de l’AEEH

Pour bénéficier de l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé, votre enfant doit répondre à différents critères. Il doit être âgé de moins de 20 ans et résider en France. Son taux d’incapacité doit être supérieur à 80 %. S’il se situe entre 50 % et 80 %, vous pouvez toutefois toucher l’AEEH sous certaines conditions :

  • votre enfant fréquente un établissement d’enseignement adapté ;
  • son état de santé nécessite le recours à un dispositif d’accompagnement ou de soins.

L’AEEH est attribuée pour une durée de 1 à 5 ans.

 

Cas particuliers

L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé ne pourra pas être versée si votre enfant est en internat et que ses frais sont intégralement pris en charge par l’Assurance maladie, l’aide sociale ou l’État. L’AEEH sera tout de même versée pendant les périodes où l’enfant sera de retour dans votre foyer.

L’AEEH pouvant être perçue jusqu’à l’âge de 20 ans, il se peut que votre enfant ait entre temps trouvé un emploi. Pour toucher la prestation, ses revenus professionnels ne devront alors pas excéder 55 % du SMIC brut.

Si vous élevez seul votre enfant autiste, vous pourrez toucher une prestation supplémentaire en tant que parent isolé.

Les compléments de l’AEEH

La prestation d’AEEH peut dans certains cas ouvrir droit à des compléments d’allocation. Il existe 6 compléments établis en fonction de 3 critères principaux :

  • les frais mensuels liés à l’autisme de votre enfant ;
  • l’impact sur le temps de travail des parents, si vous ou votre conjoint avez dû réduire votre temps de travail (mi-temps ou 80 %) ou cesser toute activité professionnelle pour vous occuper de votre enfant ;
  • la situation de votre enfant implique la présence d’une personne extérieure (infirmière, auxiliaire, etc.) pour un minimum de 8 h par semaine.  

Attention : ces compléments ne peuvent pas forcément être cumulés avec les prestations de compensation du handicap (PCH). La CDAPH vous informera sur les différentes possibilités pour que vous puissiez choisir l’option la plus avantageuse.

L’AEEH en quelques chiffres

L’allocation mensuelle de base s’élève à 131,81 euros* depuis le 1er avril 2018.

Ce montant peut être complété, selon les cas, par :

  • un complément AEEH ;
  • une majoration pour parent isolé, si le parent assume seul la charge de son enfant.
Montant versé en fonction du niveau de handicap
Niveau de handicap AEEH de base + complément AEEH* AEEH de base + complément AEEH + majoration parent isolé*
1 230,68 € -
2 399,56 € 453,11 €
3 510,78 € 584,93 €
4 719,09 € 953,88 €
5 882,37 € 1183,08 €
6 1250,39 € 1691,14 €

* chiffres donnés à titre informatif, pouvant évoluer en fonction de la législation.

 

Vous souhaitez plus d’informations sur cette aide ? Rendez-vous sur le site de la CAF ou de la MDPH de votre région.