S'adapter

L'essentiel

Travailler au quotidien avec une personne autiste

Que ce soit en milieu scolaire ou dans le domaine professionnel, le travail avec des personnes autistes s'avère très enrichissant, mais peut par certains aspects s'avérer complexe. Comment évoluer au quotidien auprès de personnes avec TSA (troubles du spectre autistique) ? 

Pourquoi porter une attention particulière aux personnes autistes ?

Sachez tout d'abord que l'autisme n'est considéré ni comme un trouble psychologique ni comme une maladie psychiatrique, mais comme un trouble neurodéveloppemental. Il n'est pas facile de définir l'autisme, car il prend différentes formes cliniques, d'où l'utilisation de l'expression plurielle « Troubles du spectre de l'autisme ». Une personne avec autisme rencontre des difficultés dans ses interactions sociales, dans sa communication et son langage. Elle peut développer des comportements stéréotypés, des intérêts spécifiques et des troubles sensoriels. Les personnes autistes ont beaucoup de choses à nous apporter, mais il est nécessaire de leur porter une attention particulière pour permettre leur inclusion dans notre société.

Travailler au quotidien avec un adulte autiste en milieu professionnel

Les bénéfices du recrutement d'une personne autiste

Employer une personne autiste relève certes d'une responsabilité sociétale, mais pas uniquement. Recruter un salarié avec TSA est une ressource atypique qui peut apporter des bénéfices non négligeables à l'entreprise. En effet, les personnes autistes portent de grandes qualités, comme le professionnalisme et le souci du détail. Elles se révèlent sérieuses, perfectionnistes et apprécient les tâches répétitives. Elles respectent les règles, les délais et sont ponctuelles. Fidèles et loyales, elles font souvent preuve de beaucoup de rationalité. Les compétences et aptitudes d'un collaborateur autiste dépendent cependant de l'environnement de travail et des adaptations mises en place.

Les adaptations nécessaires pour faciliter l'inclusion de la personne autiste

Vous devez commencer par adapter l'entretien d'embauche à la personne que vous recevez. Bien entendu, le CV sera étudié avec les mêmes exigences, mais aussi la même ouverture d'esprit que celui des autres candidats. Cependant, le recruteur devra ne pas tenir compte de certains éléments de comportement lors de l'entrevue (posture, intonation de la voix, gestion du stress, etc.).

L'intégration d'une personne autiste au sein d'une organisation doit ensuite faire l'objet de certains aménagements.

  • Aménagement du poste de travail, notamment en lien avec une éventuelle hypersensibilité sensorielle.
  • Sensibilisation du personnel et de l'encadrement sur le handicap en règle générale, et plus particulièrement sur les TSA.
  • Désignation d'un référent pour mettre en place un accompagnement de la personne et faciliter ainsi son inclusion au sein de son nouvel environnement de travail.  
  • Mise en place d'une transmission de consignes claires et précises.
  • Organisation du temps de travail en tenant compte de la fatigabilité du salarié.

Travailler au quotidien avec un enfant autiste en milieu scolaire

À l'école, les principes fondamentaux de base de l'adaptation vont être les mêmes. Il faudra adapter l'environnement et fournir des repères à l'enfant autiste. Voici quelques exemples d'adaptation que l'accompagnateur et l'enseignant pourront mettre en place au quotidien.

  • Réfléchir à l'emplacement de l'enfant dans la classe.
  • Lui fournir des repères visuels.
  • Tenir compte des difficultés attentionnelles de l'enfant et limiter les distractions autour de lui.
  • L'aider à surmonter ses difficultés de compréhension en donnant des consignes simples et claires.
  • Écrire ce que l'enfant dicte si celui-ci éprouve des difficultés d'expression orale et écrite.
  • Si l'enfant connait des difficultés praxiques et visuospatiales, faciliter son repérage par des guidages visuels.
  • S'appuyer sur les points forts de l'enfant, sur ses centres d'intérêt, pour le motiver et l'encourager dans ses apprentissages.
  • Favoriser les interactions entre les élèves avec des jeux ou des exercices en petits groupes, en classe et durant les temps de récréation.