Accompagner et éduquer

L'adulte

Autisme et vie sociale : nos conseils

Le trouble du spectre de l’autisme entraine le plus souvent des difficultés à nouer des relations sociales. Comment développer des relations amicales et amoureuses ? Cette tâche demande beaucoup d’efforts à un adulte autiste, mais favorise l’autonomie et l’épanouissement. Voici quelques conseils pour les personnes autistes et pour leurs accompagnants.

Comment lier des relations amicales ?

Comprendre les catégories de relations

Pour contourner vos difficultés à interpréter les émotions et les comportements des autres, il convient d’apprendre certaines règles d’interactions sociales. Pour créer des liens, il faut tout d’abord comprendre les différents cercles relationnels. Cette méthode vous permet de faire un classement des différentes personnes que vous croisez dans votre vie :

  • les inconnus, que vous croisez rarement et avec qui vous n’entretenez aucune relation ;
  • les connaissances, que vous voyez de temps en temps et avec lesquelles vous pouvez parfois tenir de brèves conversations ;
  • les amis, que vous connaissez depuis longtemps et avec qui vous partagez des intérêts communs ;
  • la famille, dont vous êtes le plus proche et avec laquelle vous passez une grande partie de votre vie.

Une personne faisant partie d’un de ces cercles relationnels pourra passer d’un cercle à un autre ou bien faire partie de deux cercles en même temps.

Engager la conversation                                      

Tout d’abord, commencez par de petites conversations. Pour y arriver, voici quelques conseils :

  • s'intéresser à ce que disent les autres ;
  • sourire quand les autres personnes vous sourient ;
  • prendre des notes sur une nouvelle personne que vous rencontrez, vous pourrez ainsi plus facilement établir de futures conversations ;
  • ne pas forcer quelqu’un à continuer la conversation si elle y met fin.

Sachez également que certaines situations sont plus propices pour établir un premier contact : les lieux d’activités qui vous passionnent, le volontariat auprès de personnes âgées ou d’enfants, etc. Les personnes rencontrées seront plus ouvertes à la discussion et les sujets de conversation seront plus simples à trouver.

Comment entretenir une relation amoureuse ?

Organiser un rendez-vous

Vous avez un ou une amie avec qui vous vous entendez particulièrement bien. Vous aimeriez que cette personne devienne votre petit ami, ou votre petite amie. Vous pouvez alors proposer une rencontre. Vous pouvez le faire par SMS ou par téléphone. Procédez à un échange bref, basé sur le sujet concerné sans vous écarter de votre objectif. Proposez à l’autre personne de vous rencontrer au cinéma, au restaurant ou dans un café. Le but est simplement de vous mettre d’accord avec votre interlocuteur sur le point de rendez-vous et l’horaire.

Adopter le bon comportement pour un rendez-vous

Quand un rendez-vous se présente, s’il vous est difficile d’y aller seul, faites-vous accompagner par une personne proche et de confiance. Cette personne aura pu en amont vous aider à vous entrainer avec des mises en situation. Pour travailler plus largement, vous pouvez également vous inscrire à des groupes d’habiletés sociales (aussi appelés groupes de compétences sociales).

Les conseils pour les accompagnants

Vous côtoyez une personne de votre famille ou un ami avec autisme et souhaitez l’aider dans le développement de ses relations sociales ? Vous devez alors vous assurer que tout se déroule dans de bonnes conditions. N’hésitez pas à la soutenir et à la rassurer dans son envie de nouer des relations amicales et amoureuses.

Suivi des relations amicales

Pour l’aider à se faire des amis, vous pouvez:

  • rechercher des activités adaptées qui correspondent à ses centres d’intérêt et qui ne le mettent pas en difficultés par rapport à ses troubles ;
  • insister sur les différents niveaux de relations et la notion de « contact tactile approprié » ;
  • vous proposer comme une personne de confiance présente pour répondre à ses interrogations.

Suivi des relations

Pour aider la personne que vous accompagnez à entretenir une relation, commencez par :

  • entrainer la personne avec autisme à se servir du téléphone et aux premiers contacts téléphoniques ;
  • mettre en place des jeux de rôle autour des rendez-vous pour lui permettre d’anticiper certaines réactions ;
  • engager des conversations sur les différentes étapes des contacts physiques appropriés.