Accompagner et éduquer

Travailler avec des enfants autistes

ABA, traitement comportemental de prise en charge des enfants avec autisme

Le traitement ABA (Applied Behaviour Analysis, ou analyse comportementale appliquée) fait partie des programmes d’intervention précoce pour les enfants avec autisme. Cette approche vise la modification du comportement via le renforcement, avec l’utilisation de procédures (guidances, chainages, incitations…). En appliquant les techniques de l’ABA, parents, accompagnants et professionnels permettent ainsi aux enfants autistes de faire des progrès notamment au niveau de la communication et de l’autonomie.

La méthode ABA, c’est quoi ?

Définition

L’ABA est un traitement comportemental reposant sur les sciences du comportement. Ce traitement dispose de techniques permettant de faciliter l’apprentissage de nouveaux comportements, en analysant la tâche, en la divisant en sous-objectifs, en apportant des aides de façon précise puis en programmant leur estompage. Les efforts de l’enfant sont motivés grâce à un travail important sur la motivation et la recherche de nouveaux centres d’intérêt. Ce traitement permet de développer tout apprentissage : habileté sociale, propreté, autonomie, jeux autonomes, demandes…

Ce type d’enseignement, plus ou moins structuré et dépourvu de stimuli parasites, est individualisé en fonction du niveau d’attention de l’enfant, de sa vitesse d’apprentissage, de sa capacité à généraliser les nouveaux apprentissages.

L’analyse comportementale appliquée fait partie des recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) pour l’accompagnement des enfants autistes.

Qui peut utiliser la méthode ABA ?

L’analyse appliquée du comportement se révèle efficace pour les enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme si elle est menée de manière intensive. Recourir à la méthode ABA nécessite en effet plusieurs heures par semaine et des années d’implication (au moins 20 heures par semaine, idéalement 30 heures). Il est donc important que l’enfant soit accompagné par différentes personnes au quotidien.

  • Les professionnels spécialisés dans la prise en charge des enfants autistes : éducateur, psychologue, thérapeute... Chaque personne travaillant avec la méthode ABA doit faire l’objet d’une certification ou d’une supervision par un BCBA (certification internationale d’Analyste du Comportement).
  • Les parents occupent également une place très importante dans le suivi au quotidien. Afin de renforcer les résultats, ils peuvent en effet suivre une formation spécifique à la mise en place d’un programme à domicile et de séances de guidance parentale.

Les objectifs de la méthode ABA

L’apprentissage de compétences

En vous basant sur des méthodes d’apprentissage éducatives, vous apprenez aux enfants des gestes simples qui, une fois combinés, aboutissent à des comportements plus complexes.

Les comportements d’un enfant autiste peuvent être bloquants pour l’acquisition de certaines compétences, notamment au niveau de la communication et des relations sociales. L’objectif est donc d’apprendre presque naturellement à l’enfant autiste les comportements à adopter pour progresser dans sa communication avec l’autre.

Pour déterminer des objectifs, on part du besoin de l’entourage et on cible les comportements qui permettront à l’enfant d’être moins manipulé et mieux intégré (pour exemples : hygiène, dire bonjour, jouer avec un camarade, s'assoir dans un groupe, etc.). C’est donc l’environnement qui détermine les priorités.

Vous allez ainsi pouvoir enseigner l’acquisition de compétences dans différents domaines :

  • le langage ;
  • l’intégration sociale ;
  • l’attention ;
  • les capacités motrices ;
  • les jeux et activités ;
  • l’autonomie, etc.  

Agir sur les comportements existants

Comprendre la relation entre un comportement et l’environnement permet alors d’agir pour adapter certaines attitudes. L'ABA vise à renforcer les comportements adaptés et à réduire les comportements inappropriés.

Dans le premier cas, vous allez pouvoir utiliser des renforçateurs. La fierté et le regard extérieur n’étant pas toujours intégrés, on commence souvent par des gratifications artificielles : jeux, stimulations, etc. Présentés sous la forme de friandises ou de jouets, ils s’accompagnent toujours par des bravos ou des applaudissements. Au fur et à mesure de la progression des enfants, espacez les renforçateurs pour que l’enfant finisse par adopter le comportement souhaité naturellement. Quant à la diminution des comportements inadaptés, la méthode ABA permet d’analyser ce qui s’est passé avant et après les comportements en question. Vous pourrez ainsi définir systématiquement les circonstances, les causes et l’intensité de ces comportements. Vous agirez alors sur l’élément déclencheur du comportement. Le comportement inapproprié ne sera pas renforcé (pas de récompense), ce qui amènera l’enfant à l’abandonner petit à petit.

Engager le développement de nouveaux comportements

Une fois que l’accompagnant a fait cette analyse, il sera donc en mesure d’apprendre à l’enfant à réduire ses troubles du comportement, mais également à développer de nouveaux comportements adaptés.

Pour cela, il y a différentes procédures :

  • l’indication, pour signaler de manière claire et précise une demande adressée à l’enfant ;
  • l’incitation, où la personne guide l’enfant (parole, geste…) pour qu’il acquière des compétences précises ;
  • la procédure en chaîne (chainage), permettant à l’enfant de maîtriser les gestes autonomes étape par étape et dans un ordre logique ;
  • l’estompage, pour diminuer méthodiquement l’intensité de l’incitation ;
  • le façonnage, pour augmenter méthodiquement l’exigence.

Les programmes d’apprentissage

L’enseignement structuré

Ce type d’enseignement repose sur des apprentissages divisés en petites étapes répétées en successions rapides. Vous apprenez ainsi à l’enfant autiste à réussir correctement une action en toute autonomie. Chaque apprentissage est alors décomposé en :

  • une demande adressée à l’enfant pour qu’il fasse une action ;
  • un comportement de la part de l’enfant ;
  • une réaction de la personne intervenante.

À chaque action réussie, pensez à féliciter l’enfant et à le récompenser avec un bonbon, un jouet ou un geste positif.
L’enseignement structuré a principalement lieu en face à face, sans stimuli extérieurs.

L’enseignement en milieu naturel

Appelé aussi NET (Natural Environment Teaching) ou enseignement incidental, cet apprentissage se déroule à tout moment et en différents lieux (école, maison…) et en situation réelle. En tant que parents ou professionnels, vous allez alors aider l’enfant à :

  • connaitre son environnement par l’intermédiaire de jeux ;
  • développer son autonomie par l’apprentissage de gestes du quotidien (repas, toilette…) ;
  • favoriser son intégration sociale en participant à des activités et des sorties collectives.

On part toujours de situations présentant une motivation pour l’enfant, il est ainsi plus à même d’apprendre.

La généralisation

Une fois l’objectif atteint, l’étape clé de la généralisation permet de s’assurer que le comportement persiste dans des situations variées, avec d’autres instructeurs, avec un autre matériel, à d’autres moments de la journée, avec d’autres consignes.